Sans illusions à perpétuité, que serions-nous donc ? C’est l’espoir qui nous mène, qui nous tient en vie. 

2 réflexions sur “Claude Jasmin

  1. C’est vrai que sans mes illusions JE NE SUIS PLUS PERSONNE.

    Cela me déstabilise un peu, l’idée de n’être plus personne.

    J’ai toujours cru être quelqu’un

    J'aime

Comments are now closed.