La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première.

Publicités

Une réflexion sur “Alphonse Karr

Comments are now closed.