Combien désirent ce qui leur échappe
et détestent ce qui est à leur portée.

Une réflexion sur “Ovide

Comments are now closed.