En tout homme résident deux êtres : l’un éveillé dans les ténèbres, l’autre assoupi dans la lumière.

Publicités

5 réflexions sur “Khalil Gibran

  1. Les ténèbres de l’inconnaissance, du rien, du vide, bienheureuse d’être sans objet. La lumière de l’esprit, du monde, du savoir, soûlante et harassante comme le zenith.

    J'aime

Comments are now closed.