Malheureux, on doute de tout ; heureux, l’on ne doute de rien.