La vie spirituelle commence à partir du moment où nous découvrons que toute la réalité de nos actes réside dans les pensées qui les produisent.

Publicités

4 réflexions sur “Louis Lavelle

  1. Pas une pensée ne se perd. C’est pour cela que, si nous avons des pensées, violentes, négatives,nous baignons dans une une mauvaise « atmosphère » et c’est à nous que nous faisons du mal. La force de la pensée est grande et cela peut aussi être une force de guérison.

    J'aime

  2. Oui la citation est intéressante. Mais tous nos actes sont-ils commandés par des pensées ? Certes non, alors disons que la spiritualité commence quand nos actes sont dirigés par des pensées plutôt que des pulsions, des habitudes, des croyances toutes faites.

    J'aime

  3. Pour aller plus loin Marc, j’aurais tendance à dire qu’un grand pas est fait lorsque d’une part les pensées sont issues du coeur (et non plus du mental) et lorsque les actes, les paroles et les pensées sont allignements. Allignement sans lequel, en effet, comme y fait allusion ariaga, la mal-à-dit s’exprime à travers le corps physique.

    J'aime

  4. Bien d’accord. Cela rejoint un propos d’Uppaluri Gopala Krishnamurti : Ce n’est pas la colère qui vous fait frapper quelqu’un -votre enfant par exemple – c’est la pensée.

    J'aime

Comments are now closed.