L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.

3 réflexions sur “Shantideva

  1. Si la quête du bonheur d’autrui n’est que la quête de son bien-être transposé sur autrui, cela n’avance à rien. Ce n’est d’ailleurs pas généreux de faire peser sur l’autre la responsabilité de sa joie. On peut rapidement en faire le coupable de sa non-joie. La quête de la vérité doit supplanter toute autre quête, parce que la joie véritable est une joie libre et sans objet.

    J'aime

Comments are now closed.