La chose du monde à laquelle un homme libre pense le moins, c’est la mort ; et la sagesse n’est point la méditation de la mort mais de la vie.

Publicités

2 réflexions sur “Baruch Spinoza

  1. Onajor a aussi écrit :
    Ce qu’on appelle vie n’est pas un acte d’esclavage devant la mort mais un acte de liberté dans l’amour.
    Ce qu’on appelle mort n’est pas un acte de délivrance devant la vie mais un acte de révolte devant les lois.

    J'aime

Comments are now closed.