Celui qui considère ce monde comme on considère une bulle d’air, comme on considère un mirage, le roi de la mort ne le voit point.

Publicités

2 réflexions sur “Khuddaka Nikaya

  1. S’il y a bien des choses inssaisissables, ne seraient-ce pas en effet les bullles d’air, les mirages, le vent … l’air.
    La légèreté mobile de ce qui particularisent ces ‘éléments’ ne sont en effet pas ‘figeables’ car mobile.
    Le mouvement et la légèreté est la vie.
    C’est l’inverse de la cristalisation qui fige.
    La mort qui immobilise.
    Soyons là où l’on ne nous attend point, surprenons-nous de vivre libre et légé.
    Parole de Mercure.

    J'aime

Comments are now closed.