Pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c’est la première loi de la nature.