"Je sais", semble décrire un état de faits. On est toujours oublieux de l’expression : "Je crois que je sais".