Ce qui élève l’homme par rapport à l’animal, c’est la conscience qu’il a d’être un animal… Du fait qu’il sait qu’il est un animal, il cesse de l’être.

Publicités

2 réflexions sur “Friedrich Hegel

  1. Non, c’est, à mon avis, une phrase dangereuse puisqu’elle fait reposer la supériorité ou la dignité de l’homme sur un savoir. Un savoir peut toujours être contré, ou connaître des exceptions.
    Il suffit de penser qu’un autre n’a pas l’air de savoir qu’il est un animal, pour s’autoriser à penser qu’il n’est pas un vrai homme, et agir en conséquence.

    J'aime

Comments are now closed.