C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante.

Publicités

2 réflexions sur “Paulo Coelho

  1. Voilà qui est si vrai.

    Les gens sans rêve, sans but, sans objectif sombrent très souvent dans le découragement, la dévalorisation et la tristesse. La démotivation et l’apathie les guettent. Un tel cocktail entretenu pendant une certaine période de temps s’avère susceptible d’entraîner ces mêmes gens vers une dépression clinique.

    D’où l’importance de chérir en soi – et sur base régulière! – un rêve, un but, un objectif… non pas nécessairement pour la réalisation matérielle de ces rêve, but ou objectif, mais pour la nouvelle personne que nous devrons devenir en cours de route.

    J'aime

Comments are now closed.