Il n’est pas besoin à l’homme d’autre chose que ses pieds pour qu’il trébuche… car sa misérable pierre d’achoppement, chacun la porte en soi.