Chanter l’évidence ne fait parfois que décourager. Et il ne faut pas dire que cela se trouve là, sous les yeux, mais plutôt dans le regard lui-même.