Le difficile c’est ce qui peut-être fait tout de suite. L’impossible, c’est ce qui prend un peu plus de temps.

2 réflexions sur “George Santayana

  1. A l’impossible nul n’est tenu ..
    Mais ne sachant pas qu’on avait dit que c’était impossible à réaliser, il le réalisa …

    Ma carrière dans la recherche m’a fait comprendre combien ce que je viens de vous écrire était vrai …
    Bon dimanche

    J'aime

Comments are now closed.