Et si c’était ça, le bonheur, pas même un rêve, pas même une promesse, juste l’instant.

Une réflexion sur “Delphine de Vigan

Comments are now closed.