Dès lors que nous sommes voués à vivre dans notre prison mentale, notre seul devoir est de bien la meubler.

Publicités