Telle est la récompense infinie de l’amour: un oubli de soi.