Chaque être contient en lui-même la totalité du monde intelligible. Par conséquent, tout est partout. Chacun est cette totalité et la totalité est chacun. L’homme tel qu’il est maintenant a cessé d’être le tout. Mais lorsqu’il cesse d’être une personne séparée, il s’élève et pénètre la totalité du monde.