Nous croyons posséder nos pensées et devoir en faire quelque chose, notamment si elles sont négatives. Cela crée forcément de la souffrance.