Si aujourd’hui, ici-bas, une foule d’individus désirait le bonheur plutôt que le malheur des autres, il suffirait de quelques années pour que la terre soit un paradis.

Publicités