Les émotions sont comparables au ciel. Un orage, comme la colère, peut durer longtemps mais pas toujours. La tristesse, comme la pluie, peut durer longtemps mais pas toujours. La peur, comme le ciel noir, peut durer longtemps mais pas toujours.

5 réflexions sur “Carl de Miranda

  1. ça fait vraiment du bien de lire ces mots … merci pour les douces pensées matinales que vous nous offrez en partage et qui sont bien plus que cela !

    J'aime

  2. tout peut ne pas durer longtps mais nous en gardons le souvenir et c’est cela qui fait mal pourtant il est bien dit que nous ne devons pas vivre avec notre passé

    J'aime

  3. C’est justement en s’attachant aux souvenirs que l’on reste comme « prisonnier » du passé. En vivant dans le présent, les souvenirs n’ont plus autant d’importance car on voit qu’ils sont en perpétuel changement et ne dépendent que de circonstances très particulières. De là, un souvenir douloureux demeure un souvenir, une expérience passée, loin de ce qu’il nous est proposé de vivre présentement et à chaque instant…

    J'aime

Comments are now closed.