Entre ombre et lumière, là où plus rien n’existe et au cœur même du désespoir ou plutôt de la fin de l’espoir, l’inattendu jaillit soudain comme un geyser d’Amour et de lumière. Le cœur est percé, il s’ouvre et tout est connu, tout est consommé.

Publicités

4 réflexions sur “Mâ Satya

  1. ***le cœur est percé*** il s ouvre *** c est çà…ouvrons donc nos cœurs à l amour divin.. **
    Belle journée à tous Famille de l UN’ivers ***
    * de tendres et douces pensées ***
    * jocelyne *

    J'aime

Comments are now closed.