Dans la Lîla des mondes infinis, des liens se tissent entre les fils de moi-même pour la seule joie de me retrouver dans le regard de ceux qui s’aiment.