La crise sert en quelque sorte de bélier pour enfoncer les portes de ces forteresses où nous nous tenons murés.

Publicités